Les valeurs du doute.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Les valeurs du doute.

Message  Laurent le Dim 28 Juin 2009 - 1:41

Nouvel article sur mon blog : http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/article-33181056.html

Je vous le copie ici pour ouvrir ce sujet passionnant :

Le doute ....

Voilà bien une notion essentielle à l'évolution et pourtant pièce maitresse du bridage spirituel.
Le doute est lié au conscient. Il est le fruit de la réflexion. Il ne peut être créé que par l'esprit doué d'une conscience, donc à priori, que d'un esprit incarné.

Le doute reste pour moi la clef de voûte de l'édifice. Mais bien que j'en cerne l'importance, je n'en maîtrise pas encore l'essence.

Le doute permet de se questionner et de par ces réflexions, des déductions constructives naissent. Sans le doute, je ne me serais jamais posé autant de questions et jamais je ne serais arrivé au stade de questionnement où je me trouve aujourd'hui. Suis-je proche d'une compréhension totale ou suis-je encore plus perdu que lorsque je ne m'étais pas posé plus de questions que ça sur les sujets paranormaux ? Le doute persiste et signe, mais me nourrit intellectuellement.

Le doute bride les pensées pures et donc limite l'efficacité du détachement nécessaire au don de soi. Sans l'existence du doute toutes pensées seraient entières et pleinement efficaces, mais il n'en est rien pour ma part. Je me sens bridé par ces questions de fonds qui surgissent parfois et arrêtent la machine, brisent mon élan et me renvoient à mes origines culturelles. Sans lui je sens bien que mes résultats seraient bien supérieurs aux actuels. Mais est-ce bien important ? Autre sujet...

Le tout est que le doute existe en moi et il me pose problème. J'ai donc eu une idée qui aurait pu ôter tout doute de mon esprit. Une idée basée sur "Qui peut le plus, peut le moins".

Magnétiser une clémentine à distance est déjà certes très convaincant et le doute en prend un coup. Je me rattache souvent à cette expérience pour le chasser. Mais cette notion de momification et de conservation de fruit n'est pas exempt de tout doute par rapport au fait que ce soit une réaction bêtement naturelle du fruit. Donc l'idée est de partir sur quelque chose de non naturel ....

"Tordre une cuillère dans tous les sens", sans la toucher bien sûr.

Si je parviens à avoir ce résultat alors je ne douterais plus pour les clémentines et donc je ne douterais plus pour les choses du même style et niveau (magnétisation à distance sur des personnes).

Seul hic que j'ai vu au moment de l'idée c'est les conséquences d'une réussite. Il est clair qu'une réussite d'un tel acte serait plus que remarquable et elle attirerait fortement la curiosité d'autrui. C'est là où ça bloque. Je ne peux me lancer dans cette expérience sans émettre l'éventualité d'une retour sur mon ego .... Conséquence : ça risque de ne pas marcher car l'opération peut être de type malsaine par égard aux retombées du résultat. Donc je décide quelque chose de difficile à se promettre : ne jamais parler de la réussite de cette expérience. Si j'y parviens, je ne souhaite qu'une seule chose, c'est que cela me permette d'ôter mes doutes de bases sur les choses simples effectuées jusqu'à présent.

Je suis d'accord avec moi-même, c'est déjà pas mal.

A ce stade, ce qui est bizarre, c'est que je ne doute quasiment pas de la réussite de cette expérience car justement je suis certain que son résultat restera inconnu. Compte-tenu de mon opinion sur les faibles résultats de réussites par rapport à toutes démonstrations, je me persuade que toutes les chances sont de mon côté. De plus au moment où j'ai cette idée j'ai un goût de fer qui m'arrive dans la bouche .... Je me dis que c'est bon signe.

Le grand soir arrive. Je choisi une belle cuillère bien solide, difficilement "tordable" à la main et je commence ma séance.

Je suis en forme, motivé et prêt. D'habitude dans cet état ça part très fort. Ce qui est le cas. Sans bien sûr toucher la cuillère je me concentre dessus et je commence à penser à la chose, je vous passe les détails de la technique mais elle est basée sur la même qu'employer pour toutes séances de magnétisation. Mais le problème c'est que je sens vite qu'il y a un échange, je donne de moi pour l'action, je ne canalise pas l'énergie, je donne de la mienne. Je le sens car je m'affaiblis. Etant en bonne forme je sens que je peux tout de même continuer, mais il est clair que le message comme quoi ce que je fais n'est pas naturel est bien présent. Qu'importe, c'est le prix à payer pour ôter mes doutes.
J'essaie plusieurs techniques qui me semblent adéquates et ça à l'air de passer même si je sens que je travaille "seul".

Le but n'est pas de déformer spontanément la cuillère (je n'ai pas cette prétention), mais est de laisser environ une semaine pour commencer à voir la matière se déformer, ceci en magnétisant tous les soirs. Un peu comme pour les clémentines, je table sur le long terme.

Ma séance terminée je monte me doucher pour me coucher. Mais j'ai dégusté. J'ai mal à la tête, surtout à la nuque. Un mal qui est différent d'une origine classique. Je ne suis pas vraiment vidé mais je suis en état de lutte. Comme si j'étais en train de me battre contre la cuillère ....

Sur ce, je vais me coucher.
Le lendemain tout va bien et je n'y pense plus vraiment. Jusqu'au soir où de retour dans le bureau je vois l'objet. Bon il n'est pas déformé d'un poil, je m'y attendais un peu, je ne suis pas surpris et je sais qu'il faut plus qu'une simple séance pour cela. Le problème n'est pas là, c'est qu'à la vue de l'objet j'ai à nouveau les mêmes sensations de malaises et mon instinct me pousse à ne pas continuer. Ce que je décide quasiment spontanément de faire .... Tellement spontanément que j'ai l'impression que le message ne vient pas spécialement d'une réflexion consciente. Elle vient de plus profond ...

Drôle d'impression. Le fait est que je suis toujours persuadé que cela est possible, mais que le prix à payer est trop cher pour moi et que je n'en ai pas la motivation nécessaire pour y parvenir. De plus je suis content de cette décision et une certaine euphorie remplace les malaises naissants.

Voilà. Donc vous vous dîtes que c'est assez absurde de vouloir plier une cuillère et d'être content de ne pas y être arrivé. Oui, certes c'est absurde pour qui n'a pas essayé et pour qui ne sait pas s'écouter.
Ma conscience m'a poussé à essayer et mon inconscience m'a convaincu de son inutilité. Cela m'a suffit pour gommer quelques doutes par rapport aux capacités de l'esprit à s'autoconvaincre.

Aujourd'hui, je peux dire que je doute toujours mais par contre je sais que les réalités sont toutes liées à l'état d'esprit dans lequel on les aborde. Si on croit en quelque chose alors au minimum cela existe dans notre esprit. Partant du fait qu'un esprit n'ayant aucun doute est capable de prouesses "paranormales" alors tout ce que l'on croit est proche de se réaliser.

Il faut savoir douter de ce que l'on ne croit pas encore, mais il faut savoir arrêter de douter en ce en quoi nous croyons. Chose assez simples pour ceux qui ne se posent jamais de questions, mais chose très compliquée pour moi.

Bref je pense avoir un peu avancé avec cette expérience qui reste très légère vue de l'extérieur, mais très profonde sur le plan spirituel pour moi, à n'en pas douter ....


Dernière édition par Laurent le Dim 28 Juin 2009 - 13:05, édité 1 fois
avatar
Laurent

Masculin
Nombre de messages : 1606
Age : 44
Date d'inscription : 21/02/2009

http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 12:46

Chose assez simples pour ceux qui ne se posent jamais de questions, mais chose très compliquée pour moi.


Surprised Surprised

Heuuuuuuuu....Bon, je viens de finir ton petit roman là...Possible que tu te sois appelé Thomas dans une vie anterireure hein? Wink
Mais tout le monde se pose des questions, Laurent! Et rien n'est simple, où alors, ça se saurait..On doute à un moment où à un autre, et ça peut durer toute une vie, mais ça n'empêche pas d'avancer..Seulement, il y a "doute" et "doute", et dans tes experiences, je retrouve un peu de sensationnel, de médiatisation (le coup de la petite cuillère tordue, tu regardes trop les emissions de De Chavanne? Mad
Tout ça, c'est du spectacle...c'est l'exterieur de l'iceberg...l'important est ce qu'il y a sous l'eau...Ce qu'on ne voit pas, et ce qui pourtant es tle plus puissant..notre "capacité à"...Je comprends ce qu'il se passe en toi, ta peur de ton égo, le doute qui te fait faire des experiences de plus en plus "spectacle"...Accorde toi du temps, et surtout, n'essaye pas de tout maitriser par le mental..Commence par t'aimer, toi...le reste suivra...

clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Laurent le Dim 28 Juin 2009 - 13:04

Merci Hélène.

Very Happy

Par contre je m'aime tout à fait. Y'a pas de souci.

Pour le côté spectacle c'est parce que je me suis dit que l'idée était sympa mais j'aurai très bien pu prendre autre chose que ce qu'on peut voir sur TF1 en sachant que j'ai pas attendu TF1 pour m'intéresser au paranormal et de plus je regarde jamais TF1.

C'est vrai qu'on pourrait croire que je suppose que les autres ne se posent pas de questions. Je me suis mal exprimé. Ce que je veux dire c'est que ceux qui ne doutent pas de leurs résultats ne se posent certainement pas la question de savoir si c'est réellement leur influence ou pas.

St Thomas ne voulait croire que ce qu'il voyait de ses yeux, je ne pense pas être à ce niveau ... Si tu me perçois comme ça c'est presque offensant. J'ai du mal m'exprimer.
avatar
Laurent

Masculin
Nombre de messages : 1606
Age : 44
Date d'inscription : 21/02/2009

http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  synapse38 le Dim 28 Juin 2009 - 14:26

Laughing


En fait... tu doutais de ta capacité à douter Very Happy

Du coup, tu tentes une expérience où le doute n'est pas permis.

Mais tu inverses le truc puisque là, il y avait une chance sur 4 000 000 000 0001 pour que ça fonctionne.

Ton doute se trouvait donc fondé sur "Est-ce que tout est possible ?" plutôt que sur "Y a t-il une limite au possible ?".

Le "tout" n'étant pas définissable... Un limite étant mesurable et pouvant être repoussée.


Si tu essayes de faire une distinction entre Toi, et le grand tout qui t'utilises comme canal... ça va pas le faire.

Tu as besoin du grand tout, et il ne peut rien sans toi. Carburant et Comburant en quelque sorte.


Concernant tes questionnements...
En simplifiant, on pourrait dire que le doute est lié à l'Ego (peur de l'echec, de l'humiliation), et l'absence de toute serait lié à la Foi.

Il n'y a pas un jour où je ne doute pas. A plusieurs niveaux.
Mais le doute ultime c'est de se dire que tout ça est un monticule de conneries et qu'on perd notre temps.

Ouai... mais alors là... on perd la Foi. Et ne reste que... l'Ego.

C'est pas forcément négatif en soi. Beaucoup de gens vivent très bien sans se poser de questions.
Du moins en apparences...

Mais si on a "choisi" (ou été choisis/guidés/inspirés) cette voie, je me dis que ça ne doit pas être pour rien.


_________________
Conviction n'est pas vérité.
avatar
synapse38
Déboité du Cortex

Masculin
Nombre de messages : 1154
Age : 48
Localisation : En plein dedans
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.sourcier-magnetiseur.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 15:00

Si tu me perçois comme ça c'est presque offensant. J'ai du mal m'exprimer.

Question Question Question Question Question Question

pppppffffffffffffffffff......Tu prends trop au serieux..On avait dit pour ce forum "ne pas se prendre la tête"..Mais bon....Le doute est un sujet qui peut nous faire disserter pendant des mois...perso, je crois que chacun le vit à sa façon, et le dépasse aussi à sa manière..Ou non...
.je laisse la place à mes petits camarades de jeu... Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Ayla le Dim 28 Juin 2009 - 15:31

J'ai deux choses à dire à cela :

1. Nous créons notre réalité
2. There is no spoon
avatar
Ayla

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 62
Date d'inscription : 03/06/2009

http://www.arbredor.com/ayla.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Laurent le Dim 28 Juin 2009 - 17:16

Helene a écrit:...On avait dit pour ce forum "ne pas se prendre la tête"..Mais bon....

C'est pas le but effectivement et ce n'est pas le cas Hélène ... Very Happy
avatar
Laurent

Masculin
Nombre de messages : 1606
Age : 44
Date d'inscription : 21/02/2009

http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 19:55

Si je parviens à avoir ce résultat alors je ne douterais plus pour les clémentines et donc je ne douterais plus pour les choses du même style et niveau (magnétisation à distance sur des personnes).

Jusqu'à tant que t'y arrives à chaque fois et que tu doutes de la nature de phénomène Surprised

Tordre une cuillère fait parti des capacités liées à l'énergie éthérique et télékinésie, donc aucun rapport avec le magnétisme.
Si t'as aucune facilité dans ce domaine et que ça ne marche pas, est-ce que tu serais capable de renier tes capacités liées au magnétisme??????
Ca serait bien dommage.

Dans ce cas, momifie une orange qui se trouve chez quelqu'un avec une orange témoin pour prouver la viabilité de l'expérience.

Je ne peux me lancer dans cette expérience sans émettre l'éventualité d'une retour sur mon ego ....
C'est toi qui doutes ou les autres qui pourraient douter de toi?


Si j'y parviens, je ne souhaite qu'une seule chose, c'est que cela me permette d'ôter mes doutes de bases sur les choses simples effectuées jusqu'à présent.
Ce qui est lié à la télékinésie est le plus difficile d'après moi.
Après qui te dis que c'est toi qui l'a tordu directement et pas une entité qui s'est servi de ton énergie éthérique??? hein hein Very Happy

je donne de moi pour l'action, je ne canalise pas l'énergie, je donne de la mienne. Je le sens car je m'affaiblis. Etant en bonne forme je sens que je peux tout de même continuer
J'aurais été une entité j'en aurais profiter pour bouffer toute cette énergie.

Le but n'est pas de déformer spontanément la cuillère (je n'ai pas cette prétention), mais est de laisser environ une semaine pour commencer à voir la matière se déformer, ceci en magnétisant tous les soirs. Un peu comme pour les clémentines, je table sur le long terme
Pour la clémentine, t'agis principalement sur l'eau qu'elle contient. Par contre prendre la même technique pour un métal, qui n'a aucun molécule d'eau... là je veux bien que tu m'expliques

Si tu ne veux pas utiliser de télékinésie sur la cuillère mais le magnétisme, le mieux serait que tu regardes un diagramme de phases d'un inox pour la pousser moléculairement parlant dans une phase qui lui donne d'autres caractériitiques mécaniques, ça se rapprocherait plus du magnétisme que de la télékinésie, mais si t'y arrives, je te paye un verre Crying or Very sad

Sinon pour la notion du doute je pense que le principal a été dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 20:10

J'aurais été une entité j'en aurais profiter pour bouffer toute cette énergie

Neutral Neutral

Alors là Mei, j'approuve à 100% !!!!!!!!

Like a Star @ heaven

mais j'insiste...elle a raison Mei...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Dim 28 Juin 2009 - 20:16

Je ne dis pas que des conneries quand ça me prend.

Je me suis fait avoir par une pote comme ça, quand j'essayer de magnétiser. J'en ai foutu tellement partout chez elle qu'elle a tout vampirisé pour se recharger. J'ai eu l'air très con, donc j'ose pas imaginer le nombre de morfales qui profite de ce qu'on ne contrôle pas, "oh les resto du coeur, allez les copains, c'est moi qui régale" Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  goupil le Dim 28 Juin 2009 - 20:38

Tiens, Mei, je viens de passer deux heures avec un bouffeur d'énergie. Un vrai vampire qui te laisse cartable, rien qu'à l'écouter parler. Il doit utiliser le canal de ton audition pour tout prendre...

Quant au doute, Laurent, tu le sais, je l'ai partagé avec toi à chaque fois qu'on s'est vus. Mais depuis quelques semaines (ou mois), je suis entré dans la phase de la foi, comme dit notre ami Syn. Mes doutes ne portent plus que sur les dogmes et les modes d'emploi. Pas sur la chose. Je te souhaite cette évolution qui n'empêche pas de garder les pieds sur terre.

Je lisais le dossier du Monde des Religions sur l'ésotérisme. On y lit que l'ésotérisme est un mouvement vers l'intérieur et qu'il contribue à un réenchantement du monde, à un retour à la magie et à l'imaginaire dans un univers où la pensée rationnelle nous entoure d'objets vides et de pauvres mortels. Rien que pour ça, ça vaut le coup de penser que nos clémentines ont fait ce qu'on voulait.

J'ai gardé deux des miennes de mes expériences passées. Elles trônent sur une étagère, l'une orange avec écrit "A" et l'autre noire, avec écrit "B". Qu'il soit vrai ou non que cet état soit dû à mon action, c'est déjà une oeuvre d'art, ces deux clémentines posées. Elles disent la possibilité de la réalité de mes rêves. C'est déjà énorme.

Goup Wink
avatar
goupil

Masculin
Nombre de messages : 2059
Age : 60
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.cristallisation-sensible.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Ayla le Dim 28 Juin 2009 - 20:48

Les chouchous : regardez autour de vous, votre vie : elle est le reflet de vos possibilités !!!

C'est VOUS qui avez créé cela. Pas seulement deux mandarines momifiées. Tout le reste aussi, jusqu'au ciel bleu sur nos têtes qui est une création collective !

Pourquoi en douter ?

cat cat cat
avatar
Ayla

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 62
Date d'inscription : 03/06/2009

http://www.arbredor.com/ayla.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  goupil le Lun 29 Juin 2009 - 0:14

Heu, mon ange, tu me mets dans le même panier que Lolo, là. J'essaie d'avancer quelques nuances, syouplé...

Goup
avatar
goupil

Masculin
Nombre de messages : 2059
Age : 60
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.cristallisation-sensible.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Ayla le Lun 29 Juin 2009 - 0:20

C'était un "vous" collectif. Je pourrais d'ailleurs dire "nous".
avatar
Ayla

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 62
Date d'inscription : 03/06/2009

http://www.arbredor.com/ayla.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  goupil le Lun 29 Juin 2009 - 1:29

Ayla a écrit:C'était un "vous" collectif. Je pourrais d'ailleurs dire "nous".

ok, ok.

Rolling Eyes
avatar
goupil

Masculin
Nombre de messages : 2059
Age : 60
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.cristallisation-sensible.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Lun 29 Juin 2009 - 7:37

Twisted Evil

't'ention, il est suscpetible le Goup quand il s'y met... Suspect Suspect






alien alien



Meuh non, je rigooooole

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Laurent le Lun 29 Juin 2009 - 8:59

Bon maintenant que tout le monde a parlé de soi ou des autres ... rendeer

J'aimerais l'avis de chacun sur le doute "en général" geek

Car là c'est comme si le thème était la musique et que chacun parle de ses bons goûts personnels et mauvais des autres. Very Happy

L'erreur c'est de m'être pris pour exemple pour lancer un sujet que je voulais plus philosophique et général.

Donc pour essayer de relancer ce sujet je reformule autrement:

prenez vos copies vous avez 4 heures.

Sujet 1 : "Le doute est-il le fruit d'une réflexion consciente ou est-il inné à une personne ?"

Sujet 2 : "Le doute dénote-t-il un manque de maîtrise ou un état d'évolution en cours ?"

Sujet 3 : "Syn est-il vraiment fou ?"


Je répète que les copies stipulant des conseils à autrui seront hors sujet. Merci. (Je veux plus entendre une mouche) santa
avatar
Laurent

Masculin
Nombre de messages : 1606
Age : 44
Date d'inscription : 21/02/2009

http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Ayla le Lun 29 Juin 2009 - 9:50

Le doute est un signe d'intelligence et de bon sens
Le doute est un frein.
Syn est totalement fou.

Je développe volontiers si ma concision est insuffisante.
avatar
Ayla

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 62
Date d'inscription : 03/06/2009

http://www.arbredor.com/ayla.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  synapse38 le Lun 29 Juin 2009 - 10:09



On a passé l'âge de gratter du papier. Surtout les déhydratés


Mais bon... on va faire court...


1) Le doute n'est pas inné, puisqu'un gamin ne doute de rien.
Par la suite, on éduque et on enseigne, ça se complique.
Dichotomies et manichéismes imposent des choix. Un enchevêtrement heuristique lié à une pression spatio-temporelle dans un flux socio-égotique.
Et le doute est né.
Mais le doute est aussi lié à un instinct de survie...

2) Car le doute permet de freiner, de se poser, de s'interroger. Un animal peut douter.
Un chat, avant de sauter entre deux tables éloignées de 30 cm, va douter.
Il va jauger, estimer le danger, établir un rapport intérêt/risques.
Alors qu'il pourrait facilement franchir une distance 5 fois plus grande.
Mais la fois suivante, l'hésitation aura disparue. Il aura appris, passé une étape.
Le doute dénote donc à la fois un manque de maîtrise induit par la découverte ET un état d'évolution en cours, c'est à dire, la vie, et la survie.

3) Le doute s'oppose à la certitude, et dans notre cas, à la foi.
Ne pas douter de sa foi, c'est du fanatisme.
Il est dit que le gars sur son nuage nous envoie des épreuves, justement pour nous faire douter. Nous mettre à l'épreuve, nous imposer des choix.
Parce qu'il n'y a pas qu'une seule route, il n'y a pas qu'une foi.
Du doute, il faut retenir le point d'interrogation qui l'accompagne. Pas forcément la question qui le précède.
Puisqu'il est question de ma petite personne.
Il est clair que je suis fou. A lier même.
Ma folie tient à un doute. Celui de la réalité. De la relativité.
Et en travaillant sur le "subtil", je fais abstraction de la réalité. Donc... du doute.

clown

_________________
Conviction n'est pas vérité.
avatar
synapse38
Déboité du Cortex

Masculin
Nombre de messages : 1154
Age : 48
Localisation : En plein dedans
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.sourcier-magnetiseur.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Ayla le Lun 29 Juin 2009 - 10:24

20/20 Elève Synapse ! Et en moins de quatre heures. cat

Il est fou, mais il est pô con.

Cela dit.
Est-ce que le doute, c'est la même chose que la remise en question ?
Pour moi, le doute, c'est un gros manque de foi. C'est de la peur, guère mieux.

En revanche, la remise en question, c'est sain et à user régulièrement. Mais ce n'est peut-être qu'une tetracapillectomie, je sais pas... Qu'en pensent les autres ?
avatar
Ayla

Féminin
Nombre de messages : 447
Age : 62
Date d'inscription : 03/06/2009

http://www.arbredor.com/ayla.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Lun 29 Juin 2009 - 10:41

Hop! hop! hop !!! retour du marché de Provence où le soleil commence à plomber.. sunny

Il est dit que le gars sur son nuage nous envoie des épreuves

Ouais, ben on en raconte beaucoup je trouve...remarque, c'est très humain, ça, de reflechir... albino

Moi, je dis que les hommes sont faits pour être heureux....Mais qu'ils se cherchent des poux dans la tête...En plus, un brin masos, ils se disent que s'ils ne souffrent pas, ce n'est pas normal... Suspect Suspect

peut-être qu'une tetracapillectomie, je sais pas

je le crois aussi.... bom ça fait tellement de bien de se torturer le méninges....



Mais je les aime...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Laurent le Lun 29 Juin 2009 - 11:06

cat cat cat

Ahhh ! Voilà le type de conversation que j'attendais.

Smile En plus je suis d'accord avec tout le monde.

Y'a bien Goup qui va nous faire un contre courant. Very Happy
avatar
Laurent

Masculin
Nombre de messages : 1606
Age : 44
Date d'inscription : 21/02/2009

http://un-sourcier-dans-le-gers.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  goupil le Lun 29 Juin 2009 - 12:02

Heu, je réponds oui à toutes les questions, surtout à la troisième. Razz

A - j'aime pas les exercices notés.

B - j'ai répondu au sujet sur l'ensemble de mes posts, ici, sur EV, sur Le Sourcier, dans ma pratique, sur mes sites, dans tous mes boulots.

C - Le contre courant s'il n'est qu'une posture ne sert à rien.

Plus "sérieusement"

D - le doute est indispensable à la santé mentale et à la progression. Si on ne doute pas, on n'avance pas.

F - la pensée cartésienne qui repose sur le visible et le reproductible est un ferment pour le doute.

G - le pensée cartésienne et le doute ferment les portes de l'invisible et nous enferment dans un monde dont nous connaissons de trop les limites.

H - ne plus douter de l'invisible, c'est entrer en secte, en religion, être mur pour appartenir aux illuminés de tous poils

I - trop douter, c'est se figer, ne rien faire, ne rien croire

K - comme pour tout, c'est le funambule qui a raison : c'est une affaire d'équilibre...

L - Une fois qu'on a dit ça, il faut s'attaquer aux expériences individuelles !

Goup Very Happy
avatar
goupil

Masculin
Nombre de messages : 2059
Age : 60
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.cristallisation-sensible.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  goupil le Lun 29 Juin 2009 - 12:12

Et pour revenir à L (expérience personnelle), voici un exemple éclairant.

Je dois jouer au théâtre le soir mais j'ai un départ de lumbago qui m'emmerde. Plus on avance dans la journée, plus j'ai mal. S'ajoute à ça le ventre qui fait des bulles et des chboings. Car oui, avant de jouer, je doute. Je doute de moi, de ma capacité à restituer l'intégralité du texte mais aussi de ma légitimité à m'offrir sur scène devant un parterre de gens qui ont payé leur place.

Et puis le rideau s'ouvre et là, c'est le miracle. Je n'ai plus mal. Je suis à fond. Je jubile, j'invente, je jongle avec les incidents.

Si les applaudissements ont été denses, je suis guéri jusqu'à la prochaine.

Si je n'ai pas peur avant de jouer, si je ne doute pas, je crains d'être mauvais sur scène. Donc le doute est indispensable entre les représentations.

Notre pratique se situe entre l'ouverture et la fermeture du rideau, dans un imaginaire qui devient réalité. Sans l'ombre d'un doute. Mais entre deux expériences, deux pratiques, il est sain...

Goup I love you

PS : pas d'accord avec Syn sur l'instinst de survie : il gomme complètement le doute, celui-là. Comme quand on entre en scène...
avatar
goupil

Masculin
Nombre de messages : 2059
Age : 60
Date d'inscription : 24/02/2009

http://www.cristallisation-sensible.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Invité le Lun 29 Juin 2009 - 12:17

Surprised

Finalement, y'a qu'à se dire que nous sommes tous des acteurs avant un soin, par ex..
ça peut le faire?
Si on pousse le raisonnement (mais pas trop, parcequ'il fait chaud), on peut dire que la vie est un théatre permanent?

Like a Star @ heaven

Je sais, je sais, mais de temps en temps, j'aime bien la sortir celle là...

alien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les valeurs du doute.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum